Retour à la liste

Cultiver ses carottes

De nombreuses variétés de carottes peuvent être cultivées au jardin. Les carottes demi-longues de type Nantaise sont les plus connues. Nous pouvons également évoquer les carottes longues, celles demi-courtes de type Chantenay et les courtes. La manière de cultiver ce légume va rester la même pour toutes les variétés.

Il existe de très nombreuses variétés de carottes, qui sont souvent issues des variétés les plus anciennes, comme la célèbre carotte nantaise. Le semis et la culture des carottes diffèrent très peu selon les variétés, précisons tout de même que vous pouvez choisir de cultiver des carottes d’été (primeurs) ou d’hiver (destinées à être conservées).

Préparation avant le semis

Les carottes sont des légumes relativement faciles à faire pousser, cependant il ne faut pas négliger la préparation du sol avant de les semer. Ces légumes apprécient les emplacements en plein soleil ainsi que les sols meubles et sableux.

En effet, les carottes ont besoin de développer leur racine en profondeur, c’est pour cela qu’il faut leur préparer une terre très légère. N’hésitez pas à retirer les éventuels cailloux sur 25 cm de profondeur pour éviter que les racines se séparent et forment des “fourches”.

Avant de semer vos carottes, vous pouvez enrichir la terre avec du fumier bien décomposé ou de l’engrais potager classique. N'utilisez pas d’engrais organiques frais, qui pourraient eux aussi bloquer le développement des racines.

Les carottes se sèment à partir du mois de février si vous pouvez les mettre sous une serre de jardin. Pour les carottes en terre, vous pouvez commencer à semer à partir de février-mars si vous bénéficiez d’un climat doux. Pour les régions les plus froides vous pouvez attendre jusqu’au mois de mai avant de commencer à semer.

Comment semer les carottes ?

Pour bien semer les carottes, il faut prévoir des lignes, espacées de 15 à 30 cm selon la taille des variétés que vous voulez faire pousser. Pour vous faciliter la tâche vous pouvez utiliser un cordeau type Cordex.

  • Commencez par creuser des sillons très peu profonds, environ 1 cm. Puis disposez une graine tous les centimètres sur la longueur. Les graines de carottes sont très petites, pour ne pas trop en mettre et gagner du temps à l’éclaircissage, vous pouvez utiliser un semoir Seed.
  • Pour faciliter cette étape, vous pouvez également mélanger les graines avec du sable ou avec du marc de café.
  • Une fois vos semis faits, recouvrez vos sillons d’une fine couche de sable ou de terreau, puis tassez avec un rouleau ou le dos de votre râteau.
  • Terminez en humidifiant le sol. Pour les semis en pleine terre vous pouvez ajouter un voile de croissance Climatex pour protéger vos graines du froid et du paillage pour conserver l’humidité du sol.

  • Cultiver ses carottes

    Prendre soin de sa culture

    Pour pouvoir récolter les plus belles carottes possibles, il vous faudra faire un travail d’éclaircissage. Une première fois lorsque les plants atteignent 2 à 3 cm de haut : éclaircissez pour qu’il ne reste plus qu’une carotte tous les 3 cm.

    Puis quand vos plants auront quelques feuilles, arrachez de sorte à ce qu’il ne reste qu’une carotte tous les 10 cm environ. Ainsi les racines auront la place pour se développer et donner de généreuses carottes ! Attention : les plants arrachés ne pourront pas être repiqués.

    La réussite de la culture des carottes réside aussi dans leur bonne protection. Nous l’avons vu, il est important de combattre le froid juste après les semis avec un voile de croissance. Une fois que les plants commencent à lever, vous pouvez utiliser un tunnel de forçage Climafilm.

    La mouche de la carotte et le puceron sont d’autres ennemis naturels pour votre culture. Heureusement, Nortene a spécialement conçu une solution facile à mettre en place pour contrer ce problème : le filet anti-insecte Kit Biocontrol.

    Dans une logique de compagnonnage, vous pouvez également planter des oignons à proximité de vos carottes, leur odeur fait fuir les prédateurs de la carotte.

    Au niveau des travaux d’entretien régulier, deux tâches principales pourront occuper vos week-ends de jardinage :

    • Tout d’abord l’arrosage. Les carottes ont besoin de beaucoup d’eau pour se développer. Vous n’avez pas besoin d’arroser trop régulièrement mais n’hésitez pas à arroser abondamment. De plus, l’humidité fera fuir les araignées rouges qui pourraient s’attaquer à vos légumes.
    • Enfin : le binage. Surveillez au fur et à mesure la prolifération des mauvaises herbes autour de vos plants de carottes. Binez régulièrement pour aérer la terre et profitez-en pour enlever les mauvaises herbes qui priveraient vos légumes des nutriments dont ils ont besoin.

    Récolte et conservation des carottes

    Ça y est, vous avez de belles lignes de feuilles touffues, vous vous doutez que les légumes qui dorment sous terre doivent être magnifiques ! Il est l’heure de passer à la récolte des carottes. 

    Les carottes d’été se récoltent 3 à 4 mois après les semis, aux alentours des mois de juillet-août pour être consommées sans plus attendre. Pour les carottes d’hiver, vous pouvez attendre jusqu’à 5 ou 6 mois avant de les récolter. Attendez donc jusqu’au mois de septembre ou d’octobre selon le climat de votre région : il serait difficile d’arracher les carottes dans un sol trop froid.

    Il est assez simple de conserver vos carottes d’hiver, il suffit de les protéger de la lumière et de l’humidité (et aussi des éventuels rongeurs qui en raffolent). Pour cela, commencez par les faire sécher sur le sol pendant plusieurs heures avant de les nettoyer.

    Ensuite, vous n’avez qu’à les mettre dans une caisse ou une cagette avec du sable. Faites des couches : une couche de carottes, une couche de sable, une couche de carottes, ainsi de suite...

    Avec ça, vous pourrez profiter d’un délicieux filet mignon accompagné de ses carottes du jardin, même au plein milieu de l’hiver !

?>