Retour à la liste

Avoir de belles tomates

Les tomates sont des fruits assez faciles à cultiver avec un peu de savoir-faire. À la base d’innombrables recettes de plats, sauces et coulis, les tomates font partie des fruits les plus consommés dans le monde. Avec un bon apport en vitamines pour très peu de calories : les différentes variétés de tomates sont toutes plus saines les unes que les autres !

La culture de la tomate

Comme nous l’avons dit, il existe de très nombreuses variétés de tomates. Alors le tout premier conseil que nous pouvons vous donner, c’est de ne pas hésiter à multiplier les différentes variétés cultivées dans votre jardin.

Tomates cerises, cœur de bœuf, noir de Crimée, tomates vertes « Evergreen »… Vous pourrez ainsi élargir la période de récolte, tout en variant les plaisirs dans l’assiette.

Les couleurs vives des tomates nous rappellent la chaleur, l’été… Et en effet, la plupart des variétés de tomates sont très peu rustiques et ne supportent pas les températures faibles. Le climat peut alors avoir un impact énorme sur la réussite de votre culture.

Ainsi, le calendrier de semis, plantation, récolte ou encore les différents équipements que vous devrez utiliser vont différer selon le climat de votre région.

Quand et comment semer les tomates ?

Dans les régions les plus chaudes de la France, les semis de tomates peuvent être réalisés à partir de mi-février, alors que dans les régions plus froides de montagne on peut attendre jusqu’à mi-avril.

Les graines de tomates ne germent que si elles bénéficient d’une température d’environ 20°C en continu. Il faut donc disposer les semis sous une serre ou à l’intérieur de la maison, idéalement près d’une fenêtre pour qu’ils reçoivent un ensoleillement optimal.

Si vous souhaitez semer des tomates tôt dans l’année (pour cultiver des tomates précoces ou primeurs), quelle que soit votre région, vous pouvez opter pour une mini serre chauffante.

Vos semis apprécieront un mélange assez léger de terreau et de sable : ensevelissez les graines dans quelques millimètres avant de recouvrir de terreau.

Au bout de quelques semaines, lorsque quelques feuilles commenceront à sortir, vous pourrez rempoter vos plants dans des godets individuels. Avec les godets biodégradables GROWING POT, vous pourrez repiquer facilement vos tomates sans avoir à les retirer du pot.

  • Avoir de belles tomates

    Plantation et repiquage des tomates

    Que vous repiquiez vos semis ou que vous plantiez directement des plants achetés en jardinerie, veillez à choisir un emplacement bien ensoleillé.

    Dans les régions les plus douces, on peut commencer les plantations à partir d’avril. Sinon on recommande en général d’attendre le passage des Saints de Glace (mi-mai), pour limiter les risques de gelées qui pourraient réduire à néant vos efforts en une nuit.

    Bien entendu, il est toujours possible de planter avant la mi-mai sous un abri. Par exemple, la serre Tomato Greenhouse permettra de créer un microclimat pour votre variété favorite de tomate précoce.

    Avant de planter, vous pouvez enrichir la terre avec du purin d’ortie ou du compost maison. Lors de la plantation, il faut bien faire attention à espacer chaque plant d’environ 50 cm dans la longueur. Si vous choisissez de créer un potager en ligne, il faudra également espacer chaque ligne de 80 à 100 cm.

    Enfin, nous ne pouvons que vous recommander de mettre en place les tuteurs en même temps que la plantation. Si vous attendez que les plants grandissent vous pourriez abîmer les racines en plantant les tuteurs.

    On rappelle que les tuteurs sont quasiment obligatoires pour les tomates, ils évitent aux fruits de traîner par terre et donc de pourrir ou de s’endommager.

    Forçage et protection des tomates

    Il existe de nombreuses solutions pour accélérer la croissance de vos tomates et augmenter le rendement de votre potager sans utiliser de produits chimiques.

    La housse de croissance TOMATOTUBE permet par exemple de garder vos plants de tomates au chaud, tout en les protégeant des intempéries. Les tomates sont sujettes aux maladies cryptogamiques comme le mildiou. C’est pour cela que cette housse de croissance est perforée pour laisser s’échapper l’humidité et ainsi limiter les risques de maladie.

    Le forçage est aussi possible avec une gaine de croissance en polypropylène non tissé TOMATEX. Quelle que soit la version que vous choisissez, il vous suffira d’attacher la housse au tuteur par le haut.

    Enfin, si vous souhaitez aménager un bel espace pour vos tomates au potager, vous pouvez créer votre propre tunnel de forçage ! En attachant un film de forçage TOMATOFILM à vos tuteurs en arceaux, vous pourrez protéger deux lignes de tomates du froid et des intempéries.

    Astuces d’entretien

    Si vous avez effectué vos semis en février vous pourrez récolter au début de l’été, si vous avez semé plus tard, vous pourrez faire vos récoltes jusqu’au mois d’octobre. Quoi qu’il en soit, pour la cueillette fiez-vous à la couleur et à la chair ferme de vos tomates.

    Mais avant que vous ne récoltiez, nous avons encore quelques astuces d’entretien pour avoir les plus belles tomates possibles !

    • Tout d’abord, dans une logique de compagnonnage, nous vous recommandons d’éloigner vos tomates de vos pommes de terre, qui sont elles aussi sujettes au mildiou, pour éviter une éventuelle propagation. Nous rappelons que les abris sont un bon choix pour protéger vos tomates du mildiou et ainsi éviter d’avoir à utiliser de la bouillie bordelaise.
    • Pour contrer la concurrence des mauvaises herbes, vous pouvez apposer du paillage naturel CHANVRELIN ou JUTESOL autour de vos pieds de tomates, dès que la terre est suffisamment chaude. Tout au long de la croissance, vous pouvez également apporter de l’engrais à vos plants.
    • Les tomates apprécient particulièrement les engrais riches en potasse, vous pouvez donc continuer à apporter du purin d’ortie ou de la vinasse de betterave en poudre toutes les deux semaines.
    • Au niveau de l’arrosage, arrosez régulièrement mais pas trop abondamment, évitez de mouiller le feuillage : l’humidité à ce niveau favoriserait le développement des maladies.
    • Enfin, lorsque les plants sont bien développés, vous pourrez tailler les « gourmands », c’est-à-dire les branches supplémentaires qui se développent à l’horizontale. Cette technique est employée par les maraîchers professionnels pour augmenter le calibre de leurs fruits et le rendement des plants. Attention cependant à le faire proprement, sinon la plante utilisera toute son énergie pour cicatriser et cela aura l’effet inverse de celui que vous recherchiez.

     

    Avec tous ces conseils, nous n’avons aucun doute que votre potager va rougir cet été et que vous pourrez distribuer de belles tomates à tous vos proches !

?>