Retour à la liste

L'hivernage par Nortene les 10 conseils à suivre

Nortene, marque reconnue par tous les jardiniers comme le spécialiste de l’hivernage, a étudié les plantes et leur réaction avant de proposer des housses, voiles ou films à bulles adéquates pour les protéger. En 15 ans, Nortene a lancé une vingtaine de solutions qui dominent le marché.

Bien protéger les plantes

Pour faire face à la rigueur de l’hiver, la marque Nortene est partie du principe qu’il est préférable de bien protéger les plantes, plutôt que de tenter de les guérir, puisque les premières gelées leur sont souvent fatales, surtout si elles sont méditerranéennes. Avec le réchauffement climatique, ces plantes venues du Sud sont cultivées désormais un peu partout en France. En revanche, lors des périodes de froid intense, leur fragilité face aux basses températures impose des mesures de protection rapprochée...

  • Voici les 10 conseils pratiques prodigués par Nortene pour bien protéger ses plantes.


    1/  Tout bon jardinier, avant de planter, doit étudier la nature du sol et l’exposition du végétal en fonction du soleil et du vent... Pour l’hivernage, c’est pareil. L’exposition plein Est et les courants d’air, surtout sur les terrasses, sont à éviter.

    2/  Certaines personnes placent les plantes le long d’un mur et les regroupent. C’est une sage initiative.

    3/  Pour éviter que la plante ne gèle par les racines, il est conseillé de surélever le pot, et 2 cm suffisent à l’aide de petits tasseaux de bois ou de polystyrène. Une autre astuce consiste à protéger le pot du froid et du gel pour éviter qu’il ne casse.

    Gilles Laborde, chef produit jardin chez Nortene, répond aux questions suivantes :

    4/ L’arrosage est-il nécessaire ?
    Une fois par mois, s’il ne gèle pas. Ce qu’il faut faire, c’est regarder si la terre est humide ou sèche. Car malgré la permabilité

    et l’effet de serre, le maintien d’une certaine humidité n’est pas toujours assuré.

    5/ C’est quoi l’effet de serre ?
    Les plantes que l’on couvre avec des housses individuelles gagnent quelques degrés de réchauffement par rapport à l’extérieur. Et il se produit alors un effet condensation contre la housse, cette humidité évite la sècheresse : c’est une bonne astuce.

    6/ À partir de combien de degrés protège-t-on ses plantes, et lesquelles ?
    Dès qu’il y a risque de gel, en général vers le mois de novembre, et en fonction de la plante, plus ou moins rustique. Sont à protéger toutes les plantes comme les lauriers roses, palmiers, mimosas, agrumes, oliviers, bananiers... Plus il fait froid, plus il faut des housses épaisses.

    7/ Il est conseillé d’ouvrir sa housse de temps en temps pour aérer, même si les housses laissent passer l’air, la lumière et l’eau

    8/ On n’en parle jamais, mais quand faut-il dé-housser ?
    Cela dépend évidemment de la région, mais d’une manière générale il est possible de le faire lorsque les risques de gel sont écartés pendant plusieurs jours.

    9/ Combien de fois peut-on réutiliser une housse ?
    Les housses sont réutilisables de 2 à 4 saisons, selon les UV.

    10/ Un paillage peut-il suffire sur certaines plantes ?
    Les feuilles mortes, la paille ou un bon compost sera suffisant pour les plantes vivaces ou la protection des racines de surface.

    Pour plus d’informations

    Contact marque :
    Gilles LABORDE glaborde@intermasgroup.com
    Tél.: 02 43 64 14 14
    13 rue de la Libération - BALLÉE 53340 VAL-DU-MAINE

    Contact presse :
    Catherine Amsterdam ca@amsterdamcommunication.fr
    Tél.: 02 43 94 01 71


    Téléchargement du dossier et des visuels HD sur la salle de presse de l’agence Amsterdam Communication

?>