Retour à la liste

  • 09
    jan.
    Jardinage / par : Anne

    La cuisine au jardin : les fleurs comestibles

    La cuisine au jardin : les fleurs comestibles

    Il y a quelques années, alors que j’étais invitée à un apéritif chez des amis, j’ai dégusté mon tout premier beignet de fleur de courgette. Plat traditionnel méditerranéen dont je suis originaire qui avait échappé à ma culture culinaire et à mon bon coup de fourchette.
    C’est donc bien tardivement que j’ai découvert les joies de l’apéritif floral. Mais, à partir de cet instant, j’ai joué mon herbivore, croquant la nature, dégustant et le parfum des fleurs et le goût de leurs pétales.

    Puisque la mode pour cette consommation florale fait un retour en force, j’en profite pour me mettre à table et partager avec vous la dernière cuisinée en date : la fleur de bourrache.

    Parce que la confiture de cerises-coquelicots et la gelée à l’hibiscus c’est surfait, j’ai pris le parti d’incorporer du bleu à mes recettes fleuries. Recette de circonstance en cette période festive, car la bourrache a cette particularité d’avoir un goût iodé ressemblant à celui des huitres.

    • Commencez par goûter la fleur bleue sur toast en apéro, elle fera son petit effet auprès de vos convives.
    • Ensuite, audacieusement, préparons une omelette à la bourrache, ambiance terre et mer. Otez les côtes de la bourrache pour ne conserver que la feuille que vous émincerez avec une branche de thym, le tout dans une cuillère à soupe d’huile d’olive. Incorporez le tout dans vos œufs battus, où un peu de parmesan ne fera pas de mal, et voilà l’omelette bien baveuse prête à être dégustée.
    • Enfin ! Ce n’est pas pour faire une omelette et un toast que nous en sommes arrivés là, mais bien pour réaliser une soupe maison à la fleur de bourrache. Vous m’en direz des nouvelles.

    Les ingrédients du jardin 

    • 4 grosses pommes de terre,
    • 250 g de feuilles de bourrache,
    • 4 tomates,
    • 1 oignon,
    • 1 litre de bouillon (légumes ou volaille, fait maison ou en cube)
    • 1 clou de girofle,
    • 1 noix de beurre
    • 1 cuillère à soupe de crème fraîche (facultatif)
    • Du sel et du poivre

    Préparation du velouté 

    1. Epluchez et coupez grossièrement les pommes de terre.
    2. Pelez les tomates et coupez-les en quartiers.
    3. Emincez les oignons.
    4. Nettoyez les feuilles de bourrache, égouttez et réservez-les.

    Petite information utile : la bourrache a cette particularité d’avoir les feuilles aussi « douces » que les joues de Monsieur au réveil. Aussi, je vous conseille de les frotter les unes contre les autres pour enlever ce petit côté râpeux.

    1. Colorez les oignons très légèrement avec une noix de beurre dans une grande cocotte, puis ajoutez tous les ingrédients et versez le bouillon. Salez légèrement, le bouillon l’étant déjà et poivrez.
    2. Cuisson à feu doux pendant 30 minutes environ.
    3. Passez au mixeur le tout et, la gourmandise oblige, ajoutez une pointe de crème fraîche pour le plaisir des papilles.
    4. Soufflez, c’est prêt à déguster !

    J’espère que vous partagerez avec moi cette petite réussite maison, et si vous avez une recette à me/nous conseiller je suis preneuse.

    Où la trouver ? La fleur de bourrache n’est pas facile à trouver dans le commerce, il est préférable de la faire pousser dans son jardin. Elle se cultive très facilement et pourrait même être un peu envahissante. Je vous déconseille les graines en plein milieu du potager. Préférez-les en bordure avec des fraisiers, car en bonne plante compagne, elle les protègera de la moisissure grise. Vous pouvez également la faire accompagner vos tomates et vos choux.

    Attention ! Faites quand même attention parce que toutes les fleurs ne sont pas comestibles. La règle que j’ai retenue, c’est que celles provenant du fleuriste ou de jardineries sont impropres à la consommation. Pour le reste, reportez-vous à une liste des fleurs toxiques ; je ne voudrais pas que votre ambition culinaire soit la cause de votre perte.

    Cuisiner des fleurs c’est très tendance assurément

    A vous d’oser les assortiments audacieux, mais pas trop d’audace, on a vu au-dessus pourquoi, et tentez d’associer la rillette de saumon et la bourrache,  le foie gras et le bégonia, le moelleux au chocolat et l'œillet du poète, la crêpe et l'œillet,  la crème brûlée et la lavande ... etc. vous m’en direz d’heureuses nouvelles.

    A présent, tous au jardin.

    NB : la feuille fraîche de bourrache, appliquée sur une petite coupure, vous aidera à cicatriser.

Archives

?>