Retour à la liste

  • 07
    nov.
    Jardinage / par : Aubin

    Cultiver un jardin de plantes médicinales pour l'hiver

    Cultiver un jardin de plantes médicinales pour l'hiver

    L’hiver arrive à grand pas et avec lui son lot de troubles de santé bénins. La phytothérapie, l’art de soigner par les plantes, est pratiquée depuis l’aube de l’humanité et est de plus en plus en vogue en complément de la médecine classique. Dans cet article nous allons vous présenter un guide des plantes médicinales à cultiver qui vous aideront à passer un hiver en bonne santé.

    Avant de commencer, il est important de faire un rappel de sécurité. Une plante médicinale est une plante utilisée pour ses propriétés thérapeutiques, comme les médicaments elle fonctionne grâce à des principes actifs. De ce fait, il faut toujours vérifier la posologie des plantes que vous consommez afin de ne pas vous intoxiquer. Si vous avez un doute, consultez votre médecin ou un pharmacien.   

    Quelles plantes pour son jardin de simples ?   

    Les plantes médicinales, aussi appelées “simples”, sont pour la plupart assez faciles à cultiver et à entretenir. Il existe une extraordinaire variété de plantes utilisées pour leurs vertus thérapeutiques, ici nous avons choisi de compiler une liste de 7 plantes dont les bienfaits sont particulièrement adaptés à la période hivernale. Nous avons également choisi des plantes vivaces dont l’entretien est relativement aisé en pot ou en jardinière.  

    • Le basilic est bien adapté à la culture en pot. Outre son intérêt pour la cuisine il présente de nombreux bienfaits pour la santé et pourra soulager les nausées, les fièvres et la fatigue liée à un état grippal. 
    • La sauge est une vivace très résistante et aux belles fleurs colorées. Très connue pour ses propriétés thérapeutiques, en gargarisme elle soulagera la toux, les maux de gorge et les infections de la bouche. 
    • La réglisse se comporte très bien en jardinière et se cultive essentiellement pour sa racine, le “bâton de réglisse”. Sa classification de plante médicinale vient de ses vertus anti-inflammatoires très efficaces pour soulager le système digestif et respiratoire.  
    • Le souci est une fleur qui nécessite très peu d’entretien, son infusion soulage les troubles intestinaux et les spasmes gastro-intestinaux. Un complément bienvenu à la médecine en cas de gastro-entérite ! 
    • Le persil est une plante aromatique parfaite pour une culture en pot, en intérieur comme en extérieur. Parmi ses nombreuses indications thérapeutiques nous pouvons citer son action sur les troubles respiratoires, très utile en hiver.  
    • La menthe poivrée peut être semée en plein sol ou en jardinière d’intérieur. Son huile est très efficace pour dégager un nez pris. La menthe poivrée a également des effets anesthésiques et antalgiques.  
    • Le gingembre est certainement la plante la moins facile à cultiver de cette liste, cependant il est possible de le placer à l’intérieur dans un pot exposé au soleil. Consommer du gingembre donne une impression de chaleur très agréable en hiver, il permet également de faciliter la digestion.   

    Récolte et conserve des plantes médicinales    

    Bien entendu, nous vous conseillons de choisir celles que vous souhaitez cultiver en fonction de vos envies. Renseignez-vous sur les besoins spécifiques de chacune des plantes que vous avez choisies: en eau, en luminosité ou encore sa période de plantation. Cependant, nous pouvons vous donner quelques conseils généraux de récolte et de conservation.  

    Sachez que si vous choisissez de cultiver en extérieur, il faudra récolter par temps sec, quelle que soit la plante, afin de faciliter le conditionnement et la conservation par la suite. Dans la même logique ne rincez pas à l’eau votre récolte, sauf dans le cas des racines et des tubercules, comme pour la réglisse par exemple. Pour les herbes et les fleurs, il vous faudra les cueillir tant qu’elles sont encore jeunes car en maturant elles vont perdre en substances actives et donc en efficacité.

    Une fois les plantes récoltées dans de bonnes conditions, il vous reste à les conserver de manière optimale. Il faut alors commencer par faire sécher votre cueillette : pour cela, étalez ou suspendez vos plantes, à l'abri de la lumière vive, dans un endroit sec et parfaitement aéré. Si vous avez choisi d'étaler vos herbes, feuilles ou fleurs, veillez bien à ne pas les empiler afin de ne former qu'une seule couche. Laissez sécher votre récolte pendant environ une semaine.

    Le séchage des plantes médicinales

    Une fois sèche, votre récolte de simples doit impérativement être conservée dans un endroit sec et à l’abri de la lumière, idéalement dans un bocal en verre. Enfin, n’oubliez pas de consommer le fruit de votre labeur dans l’année qui suit !   

Archives

?>