Retour à la liste

  • 20
    août
    Equipements outdoor / par : Anne

    Créer un chemin, une allée dans son jardin

    Créer un chemin, une allée dans son jardin

    C’est vrai qu’une pelouse devant sa maison c’est agréable, mais la petite ambiance fin de chantier devant chez vous n’est pas ce que vous aviez envisagé quand vous vous étiez mis en tête de faire une petite allée du jardin à la maison, dans un décor moderne et végétal. Accueillant, chaleureux, naturel, invitant à entrer... si ces termes vous font écho, et bien c’est que vous êtes prêt à suivre quelques conseils pour remettre de l’ordre dans cette nature sauvage.

    Sur les chemins de la bohème

    Je vous propose différentes alternatives pour réaliser un petit chemin dans son jardin, mettant les pieds au sec, quand il y a déluge, et invitant à entrer dans la maison. Tout dépendra du décor que vous souhaitez installer, mais l’une n’étant pas meilleure que l’autre.

    • Convoitez le gravier

    Vous aimez que les choses soient faites rapidement, alors optez pour des allées en graviers qui vous assureront un tracé impeccable dans vos allées sinueuses (enfin pas trop quand même). Mettez en place un feutre géotextile pour éviter que les cailloux ne s’enfoncent. Le Geotex 100 est parfait pour ce genre de travaux. Il stabilisera le sol en agissant comme un filtre, formant une barrière entre la terre et la surface du sol.

    Pour bien encadrer votre sentier, vous pourrez rajouter une bordure, qu’elle soit en osier, en plastique, en caoutchouc, en bambou. Vous jouerez des contours en associant la bordure à votre maison, et grâce à cette délimitation, votre allée de graviers ne s’échappera pas sur les bas-côtés.

    Si vous préférez ne rien mettre, refaites la découpe des bordures tous les ans.

    • Une allée ambiance « Petite maison dans la prairie »

    Si vous n’êtes pas l’as du jardinage, mais que vous avez la chance d’avoir un jardin où les fleurs des champs poussent avec entrain, je vous propose une astuce aussi simple qu’un coup de tondeuse. Vous tracerez un chemin naturel au milieu de ce parterre de fleurs sauvages, simplement en passant la tondeuse. Dans cette étendue d’herbe, vous pourrez vous amuser à changer le tracé de votre allée au cours de la saison et de la repousse.

    Et si certains argumentent en votre défaveur, et bien dites-leur que vous favorisez la biodiversité, et que le tracé est l’œuvre de l’artiste, amoureux de la nature et des jolis motifs qu’il dessine. Voilà qui devrait leur clore le bec.

    • L’option des pas japonais

    Votre tendance graphique - zen vous amène à vouloir réaliser une allée de pas japonais. Et bien, autant vous le dire, c’est une excellente idée. Vous préférez les étendues lisses et propres, créant une jolie harmonie d’ensemble, et c’est ce que les pas japonais permettent de faire. Pas de segmentation de parcelles, mais quelques points de passage pour garder les pieds au sec quand le temps est à l’orage. Préférez, d’ailleurs, des dalles irrégulières et martelées, pour éviter toute glissade.

    Encore un dernier conseil, avant que vous ne vous lanciez dans la réalisation de ce chemin. Pendant une dizaine de jours, vous aurez pris soin de laisser poser vos dalles sur le sol, histoire d’expérimenter le tracé, lequel vous donnera une idée de la distance à mettre entre chaque pas et si la trajectoire vous convient.

    Puis, une fois bien convaincu, passez en mode maître de chantier. Vous creuserez le sol à l’emplacement des cailloux, et une couche de sable sera la bienvenue dans le fond de ces trous plats. Vous prendrez le temps de vérifier que les pas japonais ne dépassent pas la hauteur du sol, de telle sorte à éviter quelques déconvenues lors du passage de la tondeuse, sinon c’est à genoux, et à la main, que vous devrez effectuer le joli découpage autour de chaque pas japonais.

    • Une allée en escalier

    Si votre jardin comporte plusieurs niveaux, ou est en pente, créer un escalier de jardin est une bonne solution pour habiller les dénivelés naturels. Plusieurs aménagements sont envisageables. Vous pouvez réaliser des escaliers en pierre,  avec des traverses en pin, ou encore en béton, ou en carrelage.

    Je n’ai pas, moi-même, pratiqué la mise en place d’un tel escalier, mais à ce que l’on m’a dit, c’est moins compliqué qu’il n’y paraît. Si vous avez de bons conseils à nous donner, n’hésitez pas !

    • Une allée faite de pavés

    Parfois, seules quelques lignes de pavés suffisent à habiller les massifs et à conserver les pieds au sec. Le mieux est encore de décaisser un peu le sol pour les intégrer directement en terre. Pour une meilleure stabilité, le sable sera nécessaire. Vous le mettrez dans le fond et déposerez vos pavés, bord à bord, sur le dessus. Une fois durci après arrosage, il maintiendra bien l’ensemble,

    • Un chemin so chic fait d’ardoise

    Dernière tendance au jardin, c’est la réalisation d’un chemin très graphique, constitué d’échalas d’ardoise. Vous disposerez les ardoises sur du sable, en prenant soin à ce qu’elles ne sortent pas du sol, et habillerez ainsi votre pelouse de belles lignes horizontales. Espacez-les d’une bonne dizaine de centimètres pour laisser pousser l’herbe entre chaque barrette d’ardoise. A vous de tirer le meilleur parti de cette pierre exceptionnelle.

    D’autres utilisent des dalles en pierre reconstituées, imitation bois, lesquelles créent un chemin très urbain, plutôt joli à voir.

    • Une allée en caillebotis

    Le caillebotis, de tout style, de toute taille et de tout coloris, pousse dans nos jardins comme des petits pains. C’est vrai que ces dalles de bois sont une solution très esthétique et rapide à mettre en place. Il suffit de ratisser un peu le sol, et de les enfoncer en terre, pour bien les stabiliser. En quelques tours de main, vous obtenez un joli chemin pour parcourir votre jardin et vos allées.

     

    Ainsi, comme on peut le voir, il y a bien des façons de réaliser une allée pour parcourir son jardin. Alors, profitez du mois d’août, et du beau temps qui se prépare, pour remonter vos manches et décider par quel angle d’attaque vous allez commencer. De vous à moi, le mieux étant quand même de choisir le matériau et le dessin que vous souhaitez faire pour votre allée, puis d’enfiler votre meilleure paire de gants, car il va falloir dresser, comme il se doit, cette nature sauvage.

Archives

?>