Retour à la liste

  • 04
    setp.
    Jardinage / par : Anne

    Septembre : Rentrée des classes et renouveau au jardin

    Septembre : Rentrée des classes et renouveau au jardin

    Aïe ! Voilà que cette journée de rentrée commençait mal et il ne fallait pas que toutes les bonnes intentions de bien se tenir, surtout en classe, ne partent en fumée (aussi bien pour eux que pour moi). Mardi 2 septembre, j’avais la haute responsabilité d’accompagner mes lutins préférés à la rentrée des classes, car ma soeur était de garde toute la nuit et que le papa était en déplacement - et parce qu’il ne restait plus que moi en tant que personne responsable pour s’occuper de cette lourde mission, ayant encore la possibilité de me prélasser dans mes quelques jours de vacances qui me restaient et dans cette même journée prendre le temps d’entamer le grand renouveau au jardin-potager.

    Avoir la main verte et faire chou blanc ...

    Tous les espoirs étaient fondés sur ma capacité à mener de main de maître cette fine équipe juste à temps devant le grand portail  de l’école à 8h30 (et pour être un peu large 8h15).

    Oui, mais c’était sans compter ...

    ... Un réveil qui prend le temps de faire la grasse mat jusqu’à 7h45, un café brûlant renversé sur mon chemiser, des enfants qui veulent du chocolat chaud alors que je n’ai que du café, un sèche cheveux qui prend le parti de ne plus fonctionner ... Résultat, rentrée des classes à 8h45 et objectif sur le trajet , faire croire aux enfants que le pot de fleurs ramené à la maîtresse fera passer la pilule (et surtout qu’ils ne disent rien à leur mère).

    Terrain glissant et c’est pas faute de ...

    La stratégie était pourtant bien en place.

    • Repiquer l’heure de son réveil à 7h histoire d’être large mais sans forcer, un peu comme je le ferais avec la chicorée frisée ou la scarole, mais avec un voile de forçage cette fois-ci.
    • Réveiller les endormis de l’été (ça c’est mes lutins poisseux) pour les préparer à la toilette de la rentrée, comme on le fait pour les tomates et aubergines en nettoyant le sol des feuillages qui les empêchent de profiter des rayons du soleil.
    • Semer quelques bonnes paroles vertueuses au petit déjeuner, accompagnées de tartines grillées, comme vous le feriez pour les radis, les carottes, les oignons, le cerfeuil... pas la tartine je veux dire, mais la semence de graines de ces légumes. Quoi que, on n’a pas encore testé je suis sûre la mise en terre de la tartine grillée (bien que je soupçonne nos chers bambins de mener de près cette étude scientifique tous les matins en faisant tomber leur tartine face confiture sur le sol – enfin y’a pas de terre dans la cuisine du coup ça peut pas prendre - bref).
    • Butter les idées reçues sur l’école et raconter que des bons souvenirs pour lutter contre toutes les mauvaises herbes revivifiées par les quelques pleurs de dame nature et des enfants.
    • Réconforter de milles baisers après le trajet, comme le fait le verger en vous offrant un maximum de récoltes en septembre : pommes, poires, pêches, prunes, de quoi faire une belle tarte pour le retour des gourmands.
    • Prendre une dernière grande bouffée d’air avec les enfants en descendant de voiture à 8h10 pour s’aérer l’esprit et se dire que tout le plaisir reste à venir ... un peu comme lorsque l’on aère la pelouse avec un scarificateur et que l’on retire toutes les mauvaises herbes à la main. Histoire que la pelouse reparte de plus belle.

    Finalement on voit bien qu’une rentrée des classes se prépare comme on prépare son jardin au renouveau des saisons. Et pourtant la bouture n’a pas pris ce matin là. On pourrait même dire que le tonnerre a grondé par cette belle journée lorsque l’amiral en chef, accompagné de ses suppléants, est rentrée comme une tornade pour me faire comprendre que la tarte aux pommes je me la mangerai toute seule et que les plantes vertes seraient sans doute mes seuls compagnons pour les quelques jours à venir.

    Bilan des vacances : plutôt mitigé

    Un été mitigé pour cette année 2014, avec de fortes chaleurs vaguement aperçues, des coups de froid et des orages plutôt tenaces durant le mois d’août, et un début de mois de septembre où quelques secousses sismiques se sont faites sentir. Le jardin a connu des vertes et des pas mûres durant cette saisons estivale.

    Pour bien commencer cette rentrée de septembre au jardin, revoyons les bonnes habitudes à avoir :

    • Retrousser ses manches pour arroser un peu moins si le temps venait à se rafraîchir.
    • Entretenir de près les feuillages et détecter d’éventuelles présences de parasites (cochenilles sur les plantes d’intérieur – araignées rouges, mouches blanches ou pucerons) et placer vos plantes en quarantaine pour qu’elles n’infestent pas toute la maison.
    • Tailler les feuilles jaunies pour leur donner un  aspect plus m’as-tu vu et pour qu’elles reprennent de la vigueur.
    • La rentrée, c’est  aussi le moment d’aller faire un peu de papotage avec le voisin et d’échanger quelques graines avec lui histoire de compléter votre jardin fleuri.

    Parole de jardinier

    Alors bien sûr, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que pure coïncidence.  Toutefois, si vous vous reconnaissez dans ces pérégrinations de rentrée, faites-le moi savoir, je me sentirai moins seule. 

    Enfin, je crois qu’à la rentrée prochaine on me confira uniquement la remise à niveau du jardin-potager et pas mes neveux préférés. Pourtant je vous assure, tout est en rapport avec la lune, et ceux qui ont  connu cette situation vous le diront : une lune ascendante un jour de rentrée et vous filez un mauvais coton. J’ai eu beau expliquer ça à ma sœur, je crois que ce n’est qu’à la prochaine éclipse que l’on me reconfiera mes lutins malins. Du coup je retourne au jardin, car les plantes, elles, savent bien que l’influence de la lune y est pour quelque chose, n’est-ce pas !

Archives