Retour à la liste

  • 19
    mars
    Jardinage / par : Aubin

    Journée mondiale du recyclage : les utilisations du compost au jardin

    Journée mondiale du recyclage : les utilisations du compost au jardin

    Tous les ans, le 18 mars, nous célébrons la journée mondiale du recyclage. Cette initiative est née en 1994 aux États-Unis et est devenue officiellement “mondiale” en 2018. Le but est simple : de nombreux acteurs profitent de cette journée pour sensibiliser au recyclage et encourager l’utilisation de produits durables, pouvant avoir plusieurs vies.

    Nous savons que nos lecteurs ont à cœur de prendre soin de la planète et que vous n’êtes certainement pas les derniers en matière de recyclage. C’est pourquoi nous profitons de cette occasion pour reparler du recyclage au jardin avec le compostage.

     

    Le compost, une initiative écologique

    Si vous en doutiez, cela ne fait jamais de mal de le rappeler : mettre en place un composteur chez soi est un acte définitivement écologique.

    La première raison qui nous vient en tête, c’est que le compost permet de réduire le volume de vos ordures ménagères car vous pourrez y apporter vos déchets de cuisines (épluchures, fruits et légumes, marc de café...), de jardin (matières vertes, feuilles mortes ou gazon tondu) et de maison (journal, cendres...).

    Mais le compost est une initiative écologique aussi et surtout car il vous permettra de jardiner de manière plus respectueuse de l’environnement. Avec un peu de patience le compost devient un amendement de qualité 100% naturel : vous transformez vos déchets en ressources, c’est l’essence même du recyclage.

     

    Utiliser le compost au jardin

    Pour profiter des bienfaits naturels du compost, encore faut-il savoir comment l’utiliser : on vous donne quelques idées ! Le compost peut être utilisé différemment au jardin, selon la maturité du compost ou les plantes que vous cultivez. Généralement on peut dire que le compost peut être incorporé de trois façons au jardin :

    • En surface
    • Peu profondément dans la terre
    • En profondeur

     

    Répandre le compost en surface

    Répandre le compost en surface, autour de vos plants, est l’une de ses utilisations les plus efficaces. En effet, ainsi le compost pourra profiter de la présence de l’oxygène pour continuer à se décomposer, vous pourrez donc utiliser du compost “demi-mûr” : vieux de seulement six mois et qui n’a pas encore été totalement décomposé.

    Pour répandre le compost en surface, nous conseillons de déposer une fine couche, environ 3 à 5cm d’épaisseur selon la fragilité de la plante, une plante plus rustique aura besoin de moins de compost.

    Le compost fera alors office de paillage naturel, il protège les plants des variations de température, conserve l’humidité du sol, nourrit les plantes et empêche les mauvaises herbes de se développer. Vous pouvez étaler pendant la saison pour pailler vos arbres fruitiers, vos légumes ou vos plantes d’ornement, ou en automne pour protéger le sol pendant l’hiver. De cette façon, au printemps le compost aura fini de décomposer et pourra apporter tous ses nutriments au sol pour la nouvelle saison !

     

    Enfouir le compost de manière superficielle

    Le compost est avant tout un amendement naturel. Certes il sert d’engrais en apportant des nutriments aux plantes, mais il est particulièrement utile pour améliorer la structure du sol et l’alléger notamment.

    Une bonne façon de profiter d’incorporer le compost au sol sans l’enfouir trop profondément est d’utiliser une griffe de jardin. Griffez la terre de votre jardin et appliquez le compost mûr dans les sillons avant de tasser à nouveau. Vous pouvez faire ce processus au printemps au potager ou dans vos massifs et bordures fleuries.

     

    Mélanger le compost à la terre en profondeur

    Enfin, même s'il est vrai que le compost a besoin d’oxygène et de l’activité des micro-organismes pour pleinement dévoiler son potentiel, vous pouvez intégrer du compost plus profondément dans le sol quand il est totalement mature (plus de 10 mois dans le composteur).

    Cette technique est particulièrement efficace pour améliorer la structure d’un sol difficile à travailler, par exemple en complément du sable pour alléger une terre trop argileuse.

    Vous pouvez aussi mélanger le compost avec la terre et créer un terreau fertile pour les nouvelles plantations et les semis.

    melanger compost terre

    Pour cela, creusez un trou d’environ 15 cm, ou plus selon l’envergure des racines de la plante. Lorsque vous remplirez le trou de compost et de terre du jardin, il faudra alors respecter un bon ratio entre les deux, qui dépend des besoins de la plante :

    • Pour les plantes en pot : environ 1/3 de compost pour 2/3 de terre
    • Au potager : ½ de compost pour ½ de terre
    • Au verger : environ 1/5 de compost pour 4/5 de terre.

     

    Vous connaissez désormais les principales utilisations du compost au jardin, vous pouvez ainsi profiter pleinement des avantages de votre engagement pour réduire vos déchets ! Notez que vous pourrez lire çà et là d’autres façons d’utiliser le compost, certains par exemple plantent directement les végétaux dans du compost...

    Nous vous conseillons de faire attention cependant, malgré tous les bienfaits du compost, celui-ci n’est pas un produit miracle : beaucoup de plantes ne supporteraient pas un tel traitement.

Archives

?>